Le Turc du lac de Van
ou Chat Nageur

Son histoire :

Le lac de van se trouve sur le plateau Anatolien, non loin du Mont Ararat( 5165m ) où s'échoua l'arche de Noé.

C'est l'un des plus grand lac salé du monde avec 3960 km² à une altitude de 1700m.
Le climat de cette région varie de -40°c à +50°c.
Ce climat rigoureux a marqué le Turc Van en le dotant d'une santé de fer.
Inutile après cela de demander s'il peut vivre dehors ! Bien sûr qu'il peut.
C'est autour de ce lac que c'est formé l'Arménie primitive : le "royaume d'Ourartou".
Dans leur région natale, les turcs van ont été domestiqués depuis des siècles. En fait depuis aussi longtemps que les lévriers arabes.
Ils étaient très appréciés pour leur caractère exceptionnel et leur couleur singulière.
D'après Mme Philibert (chatterie de la Vallée d'Amour) les turcs van quittèrent leur sol natal pour la première fois en 1933 dans les bagages de M Kerelu venu s'installer en Normandie.
Il amenait avec lui 2 chattes dont l'une attendait des petits (1 mâle et 1 femelle).
Tous ces chats se reproduisaient entre eux ainsi qu'avec des chats locaux.
Mais la guerre survient, et ces félins turco-normands disparurent.

Le turcs van allait réapparaître pour de bon dans les années 1950 en Grande Bretagne.
C'est en effet une anglaise Laura Lushington qui ramena un couple de chat de Turquie.
Puis en ramena d'autre qui s'implantèrent ainsi peu à peu en Grande Bretagne.
La première portée européenne de turc van vint alors au monde composée de 2 mâles et 2 femelles : Burdur, Stamboul Byzantiam, Antalia Anatolia et Van Iskandurum Guzelli.
Une autre éleveuse britanique: Miss Lydia Russel Lui emboita le pas En important des turcs sous le préfixe Kastamonou
Aujourd'hui encore on retrouve certain de ces chats sur des pedigrees.
En 1969 après avoir établi les 4 générations exigées pour la reconnaissance par le GCCF, il est reconnu enfin comme Turc Van et il bénéficie du plein statut dechat de race avec pedigree et peu participer aux championnats. En Europe, il est reconnu par la FiFe en 1971, et aux usa qu'en 1994
Le premier champion de la classe ouverte turque fut Van Alanya.

En France c'est Mme La Générale Ledermann qui introduit officiellement la race en 1978, avec un mâle Kastamonou Fahir le patriarche des turcs en France.
Avec Dilber Von Labrador la première portée donna 2 mâles et 2 femelles : Seïf et Surié de Kaïra et Badrul Boudour et Sheytan et Shiraz de Kaïra et Badrul Boudour en 1986.

Aujourd'hui :

Ce chat à poils mi longs a tout pour plaire : une superbe fourrure au plastron unique, un gabarit de taille, un vrai tempérament forgé par la nature rigoureuse d'Anatolie orientale.

Présent en Europe depuis près d'un demi siècle, le turc van est pourtant le plus rare et le plus méconnu des chats à poil mi long.
Il est fidèle voir exclusif, il aime l'eau, ne griffe pas, n'a pas peur des chiens, il a du caractère. Espiègle, calin, intelligent, il est bavard et très cabot. Il sait être obéissant et s'éduque facilement.

En 1992 une revu de recherche et d'études sur le chats de van a été créé à l'université de Yuzuncu Yil.
Un article récent conclut "seul les chats de van parfaitement domestiqués peuvent préserver les traits de leur race, tout laisse supposer que le chat de van pourra être sauvé. "

Standards de la GCCRT pour le Turc du Lac de Van:


(Idem GCCF)
Le Turc Van a été reconnu par le Governing Council of the Cat Fancy en 1969.
  • Tête : courte, en triangle écrasé. Grandes oreilles bien recouvertes de poils, rapprochées et dressées.

  • Yeux : ronds et cerclés de rose. Couleur ambre, bleu, impair.

  • Corps : long mais ramassé. Pattes de longueur moyenne, pieds ronds, doigts touffus. Cou et épaules musclés, surtout chez le mâle.

  • Queue : pleine, de longueur moyenne. Recouverte de longs poils doux et soyeux

  • Robe : longue fourrure douce et soyeuse jusqu'à la racine. Pas de sous-poil laineux.

  • Couleurs :
    • Auburn et blanc : corps blanc craie sans trace de jaune. Queue roux vif. Tête blanche avec des flammes auburn à la base des oreilles et sur le front, séparé par une flamme blanche. Oreilles blanches. Nez, Coussinets et intérieur des oreilles rose de nacre.

    • Crème et blanc : corps blanc craie sans trace de jaune avec les mêmes marques crème pâle que chez l'auburn et blanc. Nez, Coussinets et intérieur des oreilles rose pâle.

  • Comportement et caractère : C'est un chat très félin. Il n'aime pas qu'on le prenne dans les bras, mais vient volontiers sur les genoux de ceux qu'il aime. Très intelligent, le chat turc s'adapte bien. Affectueux avec son maître, voir exclusif, il aime que l'on s'occupe de lui. C'est un bavard qui adore jouer, griffe peu, mais mord à l'occasion.

  • Fiche pratique : D'une race très solide, le chat turc a bon appétit. Les portées s'élèvent sans problème, mais la race est peu prolifique. L'été, ce chat mue au point de ressembler à un chat à poil court, ce qui s'explique par le climat de son pays, chaud l'été, froid l'hiver.

  • Mariage autorisés : aucun mariage avec d'autres races.

Engagement
d'élevages
de qualité.

Animal Focus, tout sur les animaux comme animal de compagnie, dans l'exploitation, dans les zoos et aquarium, travaillant, et animaux sauvage dans la nature AnimalFocus.com